Plan de formation en Guadeloupe

Depuis près de 20 ans, les Chantiers Nomades mènent une réflexion sur les enjeux de la transmission du théâtre. En complément des chantiers dédiés, nous collaborons avec des collectivités locales ou des établissements publics de coopération culturelle, à la mise en place de plans de formation à destination des artistes-intervenants théâtre.

 

En Guadeloupe, le Conseil régional a eu la volonté, dès 2007, de mettre en œuvre une politique en faveur de l’enseignement supérieur artistique et culturel. Suite à une étude de faisabilité, diligentée par le ministère de la Culture et de la Communication - Direction Générale de la Création Artistique dont un rapport a été rendu en février 2012, soulignant la nécessité d’une phase de structuration de l’enseignement artistique initial, le Conseil régional a décidé de créer un Pôle Régional des Arts du Spectacle, pôle d’accompagnement des acteurs artistiques et culturels, pôle de ressources et pôle de développement des enseignements artistiques.

 

C’est donc, dans le cadre des missions de ce pôle régional et à partir de la réflexion des artistes-enseignants de Guadeloupe, que les Chantiers Nomades ont pu élaborer, un plan de formation continue pédagogique et artistique des formateurs, engageant autant que possible la pluridisciplinarité (théâtre, danse, musique) au regard des pratiques inscrites dans l’archipel.

 

Soucieux d’inscrire la formation dans la culture de l’archipel, de la situer au plus juste par rapport aux spécificités artistiques de la Guadeloupe, tout en excluant toute démarche strictement identitaire, nous avons convoqué, ensemble, comme maîtres de stages, des professionnel.le.s guadeloupéens et hexagonaux, reconnu.e.s pour leur expertise, la qualité de leur engagement artistique ou leur recherche.

 

Démarré en 2013, ce plan de formation est reconduit jusqu’en 2024.

 

Il s’agit, dans ce plan décliné par modules tout au long de l’année, d’enclencher un processus de questionnements, d’interrogations, une démarche de recherche personnelle sur la notion d’enseignement des pratiques artistiques, d’éveiller la curiosité et de susciter l’intérêt des artistes afin de les ouvrir à une démarche pédagogique et les inciter à approfondir leurs connaissances de l’art théâtral.

 

Ainsi au cours des trois prochaines années, doivent être mis en place :

 

Des stages pédagogie à destination des artistes : burlesque, transmettre le théâtre, prise en charge des publics en situation de handicap, … ;
 

Des stages à destination des artistes : direction d’acteur, Jeu face caméra, fiction radiophonique (écriture et interprétation), la création jeune public, les écritures de plateau, la création en espace public, … ;
 

Des stages à destination des enseignants (collèges et lycées) et des artistes-intervenants (théâtre et éducation nationale : enjeux, pratiques et partenariats artistiques) ;
 

Des modules d’enseignements artistiques à destination des élèves de 1ère du Bac S2TDM théâtre et de terminale en option lourde, en partenariat avec les enseignants du lycée Carnot ainsi que des étudiants de la licence arts du spectacle ;

 

La coordination du groupe théâtre du stage élèves Cycle d’Orientation Professionnelle musique, danse, théâtre réalisé par le PRAS dans le cadre de sa mission de détection et d’accompagnement ;

 

L’accompagnement d’artistes-intervenants identifiés vers l’obtention d’une certification pédagogie théâtrale et d’artistes-enseignants identifiés, titulaire du D.E., vers l’obtention du C.A. de professeur de théâtre.

 

Ce plan de formation est construit en partenariat avec les acteurs culturels et institutionnels du territoire et dans le respect des évolutions des attentes, des enjeux et du paysage culturel. Ce plan de formation est donc susceptible d’évoluer.

GUADELOUPE 2.jpg