backhome chantiers nomades

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter


Autour des Chantiers Nomades

Découvrez les actions de nos amis :


Classe en Chantier

Vous avez fait une formation intensive, COP, Cepit, classe préparatoire, école supérieure ou vous avez une expérience professionnelle et vous souhaitez devenir porteu.rs.ses de projets : la Classe en Chantiers accompagne huit jeunes actrices et acteurs pendant deux ans.
Outre la formation d’acteur accompagnée par des metteur.e.s en scène, actrices et acteurs, un temps important sera consacré à la technique son et lumière, à l’administration des entreprises culturelles, aux partenariats, aux services publics, à l’administration et la gestion, et à la transmission auprès des plus jeunes. La deuxième année est un partenariat Conservatoire à rayonnement régional de Toulouse / Chantiers Nomades dans le cadre du dispositif d’insertion de la Région Occitanie qui permet une rémunération pour les demand.eurs.euses d’emploi.
Modalités d’inscription :

Se pré-inscrire en Perfectionnement sur le site du CRR de Toulouse.
(Merci de ne pas m’envoyer les documents administratifs, uniquement le questionnaire en Pièce jointe – Si vous n’êtes pas pré-inscrit il y aura une journée de rattrapage après la réunion de rentrée du 27 aout – vous devez absolument être pré-inscrit.e.s pour passer l’audition.

Nous contacter pour obtenir le questionnaire l’envoyer à pascal.papini mairie-toulouse.fr avant le 18 août 2019

Renseignements au 06 73 01 35 31
ou sur : conservatoirerayonnementregional.toulouse.fr

Auditions du 5 au 7 septembre 2019


MOLIÈRE(RE(RE))PRÉSENTE PERRUQUES ET PETITS FOURS
PAR LES LABORATEURS

DU 30 JUILLET AU 10 AOÛT À 20H30 (RELÂCHE LE 25 ET 26 JUILLET)
AU THÉÂTRE DU GRAND-ROND À TOULOUSE

Avec : Pierre-Olivier Bellec, Militza Gorbatchevsky, LUCAS LEMAUFF **(remplaçant de Florian Pantallarisch), Quentin Quignon, Mélanie Vayssettes

Mise en scène : Sara Charrier, Mélanie Rochis
Diffusion et logistique : Aurore Lavidalie
Lumières : Philippe Guillot

Durée : 1h20 / A partir de 12 ans

Réservations : laborateurs gmail.com / tel - Le Grand-Rond - 02 61 62 14 85 -
Plus d’infos : http://www.laborateurs.com
Coproduction : Théâtre Jules-Julien

Accueil - Chantiers 2015-2016 - Meyerhold, Reinhardt, Dullin : pour un théâtre de son temps
Chantier 2015 - Théâtre
Inscription

Meyerhold, Reinhardt, Dullin : pour un théâtre de son temps

26 novembre au 12 décembre 2015 - 2 semaines et demi - 98 heures

LE CENTQUATRE - Paris

Chantier ouvert à 15 comédiens professionnels

Meyerhold, Reinhardt, Dullin : pour un théâtre de son temps
© Pierre Grosbois

LAURENT GUTMANN
Metteur en scène

Formé à l’École de Chaillot dirigée par Antoine Vitez, il obtient un DEA de philosophie en 1992. En 1994, il crée la compagnie Théâtre Suranné. En 2002, il est lauréat du concours Villa Médicis hors les murs pour un projet en collaboration à Tokyo avec Oriza Hirita, auteur et metteur en scène japonais.
De 2004 à 2009, il est le directeur de l’actuel Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine. Depuis 2009, il dirige sa compagnie La Dissipation des brumes matinales.
Récemment, il a mis en scène Pornographie de Simon Stephens (2012), Le Petit Poucet ou du bienfait des balades en forêt dans l’éducation des enfants (texte qu’il a écrit en 2012), la Putain de l’Ohio de Laurence Sendrowicz (2012), le Prince de Machiavel (tournée 2014-2015), et travaille actuellement à la création de Edouard ou la Carte Mémoire (2015).

MEYERHOLD, REINHARDT, DULLIN : POUR UN THÉÂTRE DE SON TEMPS

Les années 20-30 en Europe. Années de grandes tensions politiques et idéologiques, de bouleversements, prémisses de catastrophes à venir. Années également durant lesquelles des hommes de théâtre, partout à travers l’Europe, s’interrogent sur les évolutions nécessaires de leur art, pensent le rapport de celui-ci à la politique. A Moscou, Vsevolod Meyerhold ; à Berlin, Max Reinhardt ; à Paris, Charles Dullin. Trois maîtres de la mise en scène, trois fondateurs d’école, trois hommes qui, dans des contextes différents, se sont essayés à inventer un théâtre qui soit véritablement de son temps.
Ces expériences résonnent très fort aujourd’hui. Les questions qui se posaient alors pour eux, les réponses – diverses – qu’ils y apportèrent, les contradictions qui furent les leurs, les impasses dans lesquelles parfois ils s’engagèrent, les rêves qui les portèrent, tout ça nous parle en nos temps de grand désarroi. La troupe, le rapport au public et à quel public, la fête, le naturalisme, l’architecture théâtrale, l’économie du spectacle, le lien à la musique, … A travers Meyerhold, Reinhardt et Dullin, ce sont tous ces grands thèmes toujours ouverts - et d’autres encore - que nous aborderons.
Ces hommes ont écrit, parfois beaucoup, ils ont laissé derrière eux une masse de documents. C’est à partir de ceux-ci que nous ferons du théâtre. Car c’est bien entendu là l’objectif de ce travail : interroger ces expériences avec les moyens du théâtre, c’est à dire avant tout par le jeu.
Il ne s’agira donc en aucun cas d’un exercice d’hommage ou d’admiration, mais bien de prolonger, de réinventer une histoire dont ces hommes ont écrit quelques-uns des premiers chapitres. L’histoire d’un art du théâtre qui jamais ne se pense en dehors des conditions historiques, politiques, économiques de son exercice.

Laurent Gutmann

En partenariat avec les Tréteaux de France

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour vendredi 2 août 2019