backhome chantiers nomades

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter


Autour des Chantiers Nomades

Découvrez les actions de nos amis :


Classe en Chantier

Vous avez fait une formation intensive, COP, Cepit, classe préparatoire, école supérieure ou vous avez une expérience professionnelle et vous souhaitez devenir porteu.rs.ses de projets : la Classe en Chantiers accompagne huit jeunes actrices et acteurs pendant deux ans.
Outre la formation d’acteur accompagnée par des metteur.e.s en scène, actrices et acteurs, un temps important sera consacré à la technique son et lumière, à l’administration des entreprises culturelles, aux partenariats, aux services publics, à l’administration et la gestion, et à la transmission auprès des plus jeunes. La deuxième année est un partenariat Conservatoire à rayonnement régional de Toulouse / Chantiers Nomades dans le cadre du dispositif d’insertion de la Région Occitanie qui permet une rémunération pour les demand.eurs.euses d’emploi.
Modalités d’inscription :

Se pré-inscrire en Perfectionnement sur le site du CRR de Toulouse.
(Merci de ne pas m’envoyer les documents administratifs, uniquement le questionnaire en Pièce jointe – Si vous n’êtes pas pré-inscrit il y aura une journée de rattrapage après la réunion de rentrée du 27 aout – vous devez absolument être pré-inscrit.e.s pour passer l’audition.

Nous contacter pour obtenir le questionnaire l’envoyer à pascal.papini mairie-toulouse.fr avant le 18 août 2019

Renseignements au 06 73 01 35 31
ou sur : conservatoirerayonnementregional.toulouse.fr

Auditions du 5 au 7 septembre 2019


MOLIÈRE(RE(RE))PRÉSENTE PERRUQUES ET PETITS FOURS
PAR LES LABORATEURS

DU 30 JUILLET AU 10 AOÛT À 20H30 (RELÂCHE LE 25 ET 26 JUILLET)
AU THÉÂTRE DU GRAND-ROND À TOULOUSE

Avec : Pierre-Olivier Bellec, Militza Gorbatchevsky, LUCAS LEMAUFF **(remplaçant de Florian Pantallarisch), Quentin Quignon, Mélanie Vayssettes

Mise en scène : Sara Charrier, Mélanie Rochis
Diffusion et logistique : Aurore Lavidalie
Lumières : Philippe Guillot

Durée : 1h20 / A partir de 12 ans

Réservations : laborateurs gmail.com / tel - Le Grand-Rond - 02 61 62 14 85 -
Plus d’infos : http://www.laborateurs.com
Coproduction : Théâtre Jules-Julien

Accueil - Chantiers 2014 - Passerelle(s). Live and recorded
Théâtre / Cinéma
Inscription

Passerelle(s). Live and recorded

19 mai au 6 juin 2014 - 3 semaines / 105 heures

La Tannerie / Avallon / Région Bourgogne

Chantier ouvert à 15 comédiens professionnels

Passerelle(s). Live and recorded
Chantiers Nomades Jean-Marc Moutout stage afdas comédiens acteurs professionnels formation théâtre cinéma

JEAN-MARC MOUTOUT
Réalisateur

Après avoir suivi des études scientifiques, Jean-Marc Moutout se forme à la réalisation à l’Institut des Arts de Diffusion en Belgique.
En 1996, il réalise Tout doit disparaître et 2 ans après Electrons statiques. En 2000, il signe le documentaire Le dernier navire et réalise en 2001 une fiction pour la télévision intitulée Libre circulation. C’est en 2003 qu’il réalise Violence des échanges en milieu tempéré.
En 2007, il signe La fabrique des sentiments, comédie dramatique qui met en scène Elsa Zylberstein, Jacques Bonnaffé et Bruno Putzulu, et plus récemment De bon matin avec Jean-Pierre Daroussin.

Passerelle(s).
Live and recorded

J’ai fait jusqu’alors un cinéma du réel, qui interroge notre regard sur la société. Et parallèlement, plus je fais du cinéma, plus mon envie d’interroger l’art poétique de l’acteur me taraude. Le cinéma éloigne parfois du vivant, de la rencontre, du jeu.
Il y a un moment que je me demande pourquoi l’écriture collective, foisonnante dans la création théâtrale, est absente du cinéma. Une question de représentation ou de normes ?
Le sacro-saint auteur/réalisateur, ou le sacro-saint scénario/financement ?
Pour interroger cela, déjouer cela, je propose que le réalisateur que je suis travaille avec les acteurs, comme si l’on répétait avant de filmer, comme si l’on avait le temps, que l’enregistrement n’était pas une nécessité immédiate. On filmera ou non, sans que ce soit automatique. Apprivoiser la caméra pour lâcher prise, pour atteindre le cœur. Le vivant avant l’enregistrement. Revenir aux sources du désir, de la fiction. A son noyau dur : l’acteur et le personnage.
Je propose une piste de réflexion : la demande. Parce que celle en mariage est éminemment théâtrale, mais néanmoins d’actualité, pour tous. Et parce que nous demandons constamment tant de choses : un emploi, un logement, l’asile, des papiers, la justice, des droits, du confort, du rêve. Nous tisserons ainsi un réseau d’histoires, de vies, de présences. Des passerelles, mais aussi des souterrains, des passages secrets, des clefs de voûtes solides ou fragiles, toute une architecture de récits possibles.
Tout cela, en chantier, à échafauder, avec nos matériaux, nos expériences. Je souhaite faire intervenir un(e) chorégraphe pour que ce soit à partir du geste, du mouvement, du rythme, qu’on cherche les liens entre les différents modes d’expression, les passerelles encore.
Et nous verrons bien si l’image a quelque chose à nous dire, quelle forme émergera.

Jean-Marc Moutout

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour mercredi 21 août 2019