backhome chantiers nomades

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter


Autour des Chantiers Nomades

Découvrez les actions de nos amis :


Classe en Chantier

Vous avez fait une formation intensive, COP, Cepit, classe préparatoire, école supérieure ou vous avez une expérience professionnelle et vous souhaitez devenir porteu.rs.ses de projets : la Classe en Chantiers accompagne huit jeunes actrices et acteurs pendant deux ans.
Outre la formation d’acteur accompagnée par des metteur.e.s en scène, actrices et acteurs, un temps important sera consacré à la technique son et lumière, à l’administration des entreprises culturelles, aux partenariats, aux services publics, à l’administration et la gestion, et à la transmission auprès des plus jeunes. La deuxième année est un partenariat Conservatoire à rayonnement régional de Toulouse / Chantiers Nomades dans le cadre du dispositif d’insertion de la Région Occitanie qui permet une rémunération pour les demand.eurs.euses d’emploi.
Modalités d’inscription :

Se pré-inscrire en Perfectionnement sur le site du CRR de Toulouse.
(Merci de ne pas m’envoyer les documents administratifs, uniquement le questionnaire en Pièce jointe – Si vous n’êtes pas pré-inscrit il y aura une journée de rattrapage après la réunion de rentrée du 27 aout – vous devez absolument être pré-inscrit.e.s pour passer l’audition.

Nous contacter pour obtenir le questionnaire l’envoyer à pascal.papini mairie-toulouse.fr avant le 18 août 2019

Renseignements au 06 73 01 35 31
ou sur : conservatoirerayonnementregional.toulouse.fr

Auditions du 5 au 7 septembre 2019


MOLIÈRE(RE(RE))PRÉSENTE PERRUQUES ET PETITS FOURS
PAR LES LABORATEURS

DU 30 JUILLET AU 10 AOÛT À 20H30 (RELÂCHE LE 25 ET 26 JUILLET)
AU THÉÂTRE DU GRAND-ROND À TOULOUSE

Avec : Pierre-Olivier Bellec, Militza Gorbatchevsky, LUCAS LEMAUFF **(remplaçant de Florian Pantallarisch), Quentin Quignon, Mélanie Vayssettes

Mise en scène : Sara Charrier, Mélanie Rochis
Diffusion et logistique : Aurore Lavidalie
Lumières : Philippe Guillot

Durée : 1h20 / A partir de 12 ans

Réservations : laborateurs gmail.com / tel - Le Grand-Rond - 02 61 62 14 85 -
Plus d’infos : http://www.laborateurs.com
Coproduction : Théâtre Jules-Julien

Accueil - Chantiers 2013 - Entre langue et métrique, s’approprier l’alexandrin
Théâtre
Inscription

Entre langue et métrique, s’approprier l’alexandrin

Fin janvier 2013 - 1 semaine / 35 heures

Les Tréteaux de France / Pantin / Région Ile-de-France

Chantier ouvert à 15 comédiens professionnels

Entre langue et métrique, s'approprier l'alexandrin
Robin Renucci

Robin RENUCCI

Comédien, metteur en scène, réalisateur
Robin Renucci a été élève à l’Atelier-École Charles Dullin de 1975 à 1977, puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dans les classes de Jean-Paul Roussillon, Pierre Debauche, Marcel Bluwal et Antoine Vitez.
Sa carrière l’a conduit à jouer dans de nombreux téléfilms, films et pièces de théâtre. Récemment il a joué Oncle Vania d’Anton Tchekhov et Désiré de Sacha Guitry deux spectacles mis en scène par Serge Lipszyc.
Fondateur et président de l’ARIA en Corse, il organise, depuis 1998, les Rencontres Internationales Artistiques.
Directeur des Tréteaux de France depuis juillet 2011, il développe dans ce cadre un partenariat avec le Théâtre National Populaire (TNP Villeurbanne) et joue Don Salluste dans Ruy Blas de Victor Hugo en tournée en 2012/2013 (mise en scène de Christian Schiaretti).

Entre langue et métrique, s'approprier l'alexandrin
Anne Levy

Anne LÉVY

Comédienne
Anne Lévy s’est formée au Conserva- toire National Supérieur d’Art Dramatique ; élève de Michel Bernardy, elle est titulaire du Diplôme d’Etat d’Enseignement du théâtre. Comme interprète, elle a joué notamment sous la direction de Pierre Pradinas, Jean-Claude Penchenat, Laurent Pelly, Agathe Alexis, André Barsacq, Marie-Noëlle Rio... Elle alterne avec bonheur répertoire classique, écritures contemporaines et théâtre musical. Son dernier solo, joué et chanté, Phèdre Dalida (une si longue nuit) d’Ivan Romeuf a été programmé au Théâtre de l’Ouest Parisien en mai 2012, dans le cadre du festival Seules... en scène.

Sentir et s’approprier l’unité poétique de l’alexandrin.
Percevoir la valeur sensuelle et sensorielle de chaque syllabe dans l’équilibre du vers. Jouer avec la poétique du nombre et la découverte du rythme. Trouver les multiples pulsations corporelles possibles pour dire un texte en vers. À partir de l’enseignement de Michel Bernardy, nous aborderons les grands axes du lan- gage : la syntaxe, la métrique, la phonétique, le symbolique. « Ce que nous apprend Michel Bernardy, c’est à déchiffrer l’œuvre poétique à la manière d’une partition musicale, comme si le sens n’était qu’un effet, et que du son, du rythme, de la matière même de la langue naissait la pensée. » (*)
Robin Renucci
(*) préface de Le jeu verbal ou traité de diction française à l’usage de l’honnête homme, éditions de l’Aube.

Chantier proposé en collaboration
avec l’Hexagone Scène nationale de Meylan

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour mercredi 21 août 2019