24 janvier au 5 février 2022

84 h / 12 j

Domaine de Mailhol à Gaillac Toulza (31)

Inscriptions en cours

Chantier ouvert à 12 artistes interprètes professionnel.le.s

Le plan séquence du point de vue de l’acteur

Ou comment construire et défendre une scène

 de cinéma quand elle est filmée dans sa continuité, sans découpage ?


Je considère que le cinéma est une chose magique. L’émotion naît, à un moment, imprimée sur la pellicule. On ne connaît aucune recette. D’où nait cette émotion ? Comment la provoque-t-on ? Je n’ai pas de réponse préétablie à ces questions.


Par contre, je sais que pour atteindre ce moment, il faut travailler, le chercher, savoir le repérer… et quand la magie opère, tout le monde est d’accord pour le reconnaître. Faire un film, pour moi, c’est aller chercher ces moments de cinéma avec chacun des acteurs du film.


Le principe du plan séquence est de tourner une scène sans découpage, sans couper la caméra avant la fin de la scène. En un sens le plan séquence pourrait se rapprocher d’un moment de théâtre filmé. Or, c’est très différent, et ainsi, toutes les questions posées par les différences du jeu au théâtre et au cinéma seront posées lors de cette expérience.


Mon travail de recherche avec les acteurs se base sur une idée exprimée par une phrase de Jean-Luc Godard : « Une fiction est un documentaire sur les acteurs que l’on a choisi ». Autrement dit, c’est de vos visages, de vos corps, de vos manières de parler, et de nos manières de raconter ensemble, que naitra l‘émotion.


Evidemment pour que cela ait du sens il faut chercher sincèrement, profondément à raconter quelque chose. Alors dans ce chantier, je propose de fabriquer un film d’anticipation : 

Nous sommes en 2024, le virus du Covid a muté s’est mis à tuer beaucoup plus de monde. Les villes ne sont plus approvisionnées et les citadins fuient vers la campagne. Un groupe de riches se terre dans une maison luxueuse mais les vivres commencent à manquer quand une bande de pauvres citadins débarque et tente de s’incruster.

Vous choisirez d’être dans le groupe des riches, ou celui des pauvres, mais dans tous les cas il faudra creuser la bio, les convictions, les rêves de votre personnage pour fabriquer un film complexe et fort.


Stéphane Vuillet



Les participant.e.s seront hébergé.e.s sur place en pension complète dont le coût sera couvert par les modalités de remboursement de frais de l'Afdas.

LOGO FRANCE CULTURE.png
24057E7F-C09D-40C1-B983-F6E2B5467B09.jpeg
24057E7F-C09D-40C1-B983-F6E2B5467B09.jpeg
24057E7F-C09D-40C1-B983-F6E2B5467B09.jpeg