backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Blog

Les derniers articles du blog

Accueil - Chantiers 2018 - S’ils s’obstinent à faire de nous des héros
Fiction radiophonique
Inscription

S’ils s’obstinent à faire de nous des héros

17 au 28 septembre et 10 au 14 décembre 2018 - 15 jours / 3 semaines / 3 x 5 jours

Paris / Région Ile-de-France

Chantier ouvert à 15 artistes interprètes professionnel-les

S'ils s'obstinent à faire de nous des héros
© D.R.

Laurence Courtois
Réalisatrice radio, traductrice

Après une dizaine d’années au service de France Culture comme productrice, puis conseillère littéraire aux fictions, elle devient réalisatrice radio en 2015 pour France Culture et France Inter. Elle a mis en ondes aussi bien des textes contemporains, pièces de théâtre et adaptations pour la radio comme la pièce de Jake Lamar Brothers in Exile, celle de Tiago Rodriguez, Tristesse et joie dans la vie des girafes, l’adaptation du roman d’Olivier Bourdeaut, En attendant Bojangles, des oeuvres de Cécile Wajsbrot, Oratorio et L’île aux musées…, que des textes classiques contemporains (adaptation du roman Lettre à mon juge, de Georges Simenon, La Ferme des animaux, de George Orwell…), ainsi que des petites formes inédites, écrites pour la radio pour l’émission la Vie Moderne et pour les fictions historiques de France Inter.
Passionnée de théâtre depuis toujours, germaniste de formation, elle a également traduit plusieurs romans et pièces de théâtre.

S'ils s'obstinent à faire de nous des héros
© Laurence Leblanc-Vu

Sonia Ristic
Auteure, metteure en scène

Née à Belgrade, elle a grandi entre l’ex-Yougoslavie et l’Afrique et vit à Paris depuis 1991. Après des études de Lettres et de Théâtre, elle a travaillé comme comédienne, assistante à la mise en scène, mais aussi avec des ONG importantes (France Libertés, FIDH, CCFD) sur les actions autour des guerres en ex-Yougoslavie et des questions de Droits de l’Homme. Dans les années 2000, elle a fait partie du collectif du Théâtre de Verre, et crée sa compagnie, Seulement pour les fous. Elle encadre régulièrement des ateliers d’écriture et de jeu en France et à l’étranger. La plupart de ses textes, dont certains ont été primés, ont été publiés, créés ou mis en ondes. Parmi ses dernières parutions : Le goût salé des pêches (ed. Lansman) Le vertige, l’eau, la danse, les ailleurs et les histoires in Quelque chose de l’enfance… / 7 monologues (Ed. Koinè), Fenêtres parisiennes in Paris, lumières étrangères (Ed. Magellan), Yalla ! (Ed. Lansman).
A paraître aux Editions Lansman : Pourvu qu’il pleuve et 26 ANS (titre provisoire).

S’ils s’obstinent à faire de nous des héros

Avec les mutations économiques, politiques et sociales des dernières décennies, le terme « Prolétariat » a quasiment disparu du langage courant. Pourtant, les prolétaires - ceux et celles qui ne possèdent ni capital ni moyens de production, qui ne possèdent que leur propre force de travail – ont-ils pour autant disparu ?
Contrairement aux masses ouvrières du passé, qui avaient une conscience de classe aiguë, les prolétaires d’aujourd’hui forment un tissu hétérogène : les petit-e-s employé-e-s du commerce, les jeunes adultes peu qualifié-e-s ignoré-e-s par le marché du travail, les artistes et intellectuel-le-s vivant dans une précarité croissante, les immigré-e-s récent-e-s, etc. Les mutations du langage auxquelles on assiste dans les médias et les discours politiques contribuent à invisibiliser, séparer, diviser ce prolétariat contemporain, à faire croire que les classes n’existent plus. Et pourtant.
Partant de ce constat, nous aimerions explorer la diversité de ce tissu social qui ne se nomme plus prolétariat. Mettre en lumière les transformations, réelles ou seulement de perception, les formes d’identification possibles, questionner ce qui fait collectif. Travailler sur la notion du temps, à travers l’histoire de plusieurs générations successives. Nous appuyer sur le nombre important de comédien-ne-s pour créer une galerie de personnages et à travers les « petites histoires », le personnel, l’intime, tenter un survol d’un pan de l’Histoire.

Le collectif formé par le groupe sera tout d’abord plongé dans le monde de la fiction radio autour de ces thématiques et familiarisé avec la nouvelle technologie du son spatialisé qui propose de nouveaux défis pour les comédien-ne-s, pour les auteur-e-s, aussi bien que pour les technicien-ne-s. Nous développerons ensuite une écriture « sur-mesure » et une « réalisation-couture » à partir de ce premier temps d’atelier, qui aboutira dans un second temps à l’enregistrement d’une fiction radio.

Laurence Courtois & Sonia Ristic

Chantier organisé en partenariat avec France Culture et Le CENTQUATRE

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour jeudi 14 décembre 2017