backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Blog

Les derniers articles du blog

Accueil - Chantiers 2018 - L’amour ?
Danse
Inscription

L’amour ?

18 au 28 juin 2018 - 2 semaines / 70 h / 2 x 5 jours

CDN Orléans / Centre-Val de Loire

Chantier ouvert à 15 artistes interprètes professionnel-les

L'amour ?

Kaori Ito
Chorégraphe, danseuse, comédienne

Née au Japon, Kaori Ito a été interprète pour P. Decouflé, A. Preljocaj, A. Platel, Sidi Larbi Cherkaoui et James Thierrée avant de se lancer dans l’aventure chorégraphique dans le cadre de collaborations avec Aurélien Bory, Olivier Martin Salvan, ou pour sa propre compagnie.
Artiste polymorphe, elle réalise également des vidéos, des peintures et collabore régulièrement au théâtre et au cinéma (Édouard Baer, Denis Podalydès ou Alejandro Jodorowsky).
En 2008, elle crée son premier spectacle Noctiluque à Vidy-Lausanne, puis présente en 2009 sa deuxième création Solos au Merlan à Marseille (recréé pour la biennale de Lyon en 2012). Island of no memories, obtient le 1er prix du concours (Re)connaissance en 2010, en 2013 elle crée Asobi puis en 2015, Je danse parce que je me méfie des mots, un duo avec son père, sculpteur au Japon.
En 2017, elle crée avec Théo Touvet, Embrase-Moi, une performance sur l’amour pour le festival Antigel à Genève. Elle prépare aujourd’hui une création autour de la solitude et la mort (Robot, l’amour éternel pour janvier 2018).

L'amour ?
Théo Touvet

Théo Touvet
Comédien, danseur, acrobate
Après de nombreuses activités scientifiques et artistiques, il co-écrit des spectacles avec David Lescot (Les Glaciers grondants), avec Kaori Ito (Embrase-moi, sur leurs histoires sentimentales, amoureuses et sexuelles depuis la naissance), et crée en écriture au plateau avec Olivier Letellier (La Nuit où le jour s’est levé, ainsi que Rêv’errance) et avec Christine Bastin (L’Infiniment dedans). Après son solo (Existe en ciel), il devient artiste associé au Panthéon et aux Monuments Nationaux pour y créer des spectacles sur l’espace et le temps, la matière et le vide, la vie et la mort.

L’amour ?

Dans mes créations habituelles, on commence par discuter de nos tabous et des risques qui éveillent nos intuitions. J’aime ce mot « intuition » comme outil de travail. Nos corps se décident ainsi plus vite que nos cerveaux. Dans Je danse parce que je me méfie des mots j’ai travaillé sur la filiation entre père et fille, et les questions indiscrètes qui se tissent entre eux. Puis avec Théo nous avons créé Embrase-moi, un spectacle sur nos amours. L’amour fut pour moi un sujet tabou pendant très longtemps, peut-être à cause de la pudeur de ma culture. Puis je me suis rendu compte que pour moi l’intuition était très proche de l’amour car on ne choisit pas d’aimer, ce sont nos corps qui décident.
Kaori

Les œuvres et les artistes qui me touchent le plus sont souvent simples et sincères, fragiles et donc profondément humains. En chacun de nous, notre vécu est une source intarissable de création émouvante, mais surtout quand on ne cherche pas à enjoliver notre journal intime, lorsque nous osons dévoiler pleinement notre jardin secret, nos joies mais aussi nos blessures, nos affres et nos peines.
Théo

Nous demanderons à notre pudeur de requestionner nos tabous, de livrer sans crainte nos défauts, d’explorer notre bestialité, de dépasser des limites, pour qu’une écriture tendre et sauvage se dessine vraiment sans aucun fard ni artifice. Après s’être débarrassés de nos tabous nous travaillerons sur une danse personnelle et intime ainsi que sur le rapport avec les autres corps. Nous aimerions aborder ces sujets avec une certaine beauté, une sensibilité et une élégance.

Kaori Ito et Théo Touvet

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour jeudi 14 décembre 2017