backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Blog

Les derniers articles du blog

Accueil - Chantiers 2018 - Action artistique – Enjeux et outils de méthodologie
Chantier du Grand-Est
Inscription

Action artistique – Enjeux et outils de méthodologie

3 au 15 septembre 2018 - 2 semaines / 84 heures / 2 x 6 jours

Théâtre National de Strasbourg / Région Grand-Est

Chantier ouvert à 12 artistes interprètes professionnel-les

Action artistique – Enjeux et outils de méthodologie
© D.R.

Laurent Crovella
Comédien, metteur en scène

Après des études de Lettres modernes et d’études théâtrales à l’Université de Strasbourg, il joue dans une dizaine de créations comme comédien, puis devient assistant de mise en scène notamment pour la Cie Anne Torrès. Il dirige de nombreux ateliers de jeu, principalement en direction des adolescents.
En 2005 il fonde et anime la Cie Les Méridiens, installée à Strasbourg. Son travail repose sur deux axes : la création de textes d’auteurs contemporains et la conduite d’actions artistiques en direction des publics où la Cie a été en résidence longue : au Théâtre de Haguenau, au Nouveau-Relax à Chaumont, au Théâtre d’Auxerre et à La Comédie de l’Est-CDN d’Alsace. Dans chacun de ces lieux de résidence la Cie a inventé des actions artistiques dans et hors les murs.

Action artistique – Enjeux et outils de méthodologie
Chantiers Nomades Jean-Yves Ruf TNS stage AFDAS metteur en scène, formation comédien

Jean-Yves Ruf
Metteur en scène, comédien, pédagogue

Après une formation littéraire et musicale, Jean-Yves Ruf intègre l’Ecole nationale supérieure du TNS (1993-1996) puis l’Unité nomade de formation à la mise en scène (2000), lui permettant notamment de travailler avec Krystian Lupa à Cracovie et avec Claude Régy.
Son travail de metteur en scène prend des formes très différentes : textes classiques, écritures contemporaines, opéras, dramaturgies plurielles : Chaux Vive, Silures, et dernièrement Jachère créé en janvier 2016 au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis.
Son prochain projet sera un diptyque formé de deux pièces en un acte, l’une de Joseph Conrad, l’autre d’Eugène O’Neill, qui sera créé au Maillon-Wacken à Strasbourg en janvier 2018.
En 2017, il joue dans Le zoophile, un solo d’Antoine Jaccoud mis en scène par Emilie Charriot au théâtre de Vidy et dans Tarkovski, le corps du poète mis en scène par Simon Delétang et créé au TNS.
De janvier 2007 à décembre 2010, il a dirigé la Manufacture – Haute école de théâtre de Suisse romande. Depuis il continue de transmettre dans différentes écoles en France, en Suisse, en Norvège.

Action artistique – Enjeux et outils de méthodologie

L’action artistique et culturelle bénéficie aujourd’hui d’une mise en lumière particulière par la multiplicité des dispositifs portés ou accompagnés par l’Etat, les Régions ou les Départements. En coopération avec les institutions artistiques ou culturelles, elle engage enseignants, équipes pédagogiques, animateurs, professionnels de la santé ou du milieu carcéral, etc., et artistes.
Ses contours sont de plus en plus vastes, le champ d’action s’est considérablement élargi ces dernières années. Les théâtres ont de plus en plus de missions et se doivent d’aller à la rencontre de nouveaux publics : on parle ici de publics au pluriel, alors que dans nos salles, lors des représentations, on continue de parler du public au singulier. Les publics ce sont : les scolaires (de la maternelle à la faculté), ce sont les publics dont on dit qu’ils sont éloignés (par la distance ou le milieu social), empêchés (sous-main de justice, par le handicap, dans les hôpitaux). Mais comment s’adresser à tel ou tel ? N’y-a-t-il qu’une manière de faire de l’action artistique ou des approches différentes et adaptées ? Quels sont les partenaires sur qui s’appuyer pour construire un projet ?
Les artistes sont donc au cœur des dispositifs.
En lien étroit avec leurs processus de création, ils s’engagent dans des projets et se confrontent à un certain nombre de problématiques. Nous souhaitons, au travers de ce Chantier du Grand-Est, proposer aux artistes professionnels d’engager une réflexion sur leur pratique, mettre en discussion leurs difficultés et apporter collectivement un certain nombre de propositions. Chacun devra participer à l’élaboration d’un projet précis et spécifique, dans toutes ses dimensions : artistique, éthique, économique, logistique. Il s’agira, à travers des situations proposées, de bâtir par groupe, des projets capables de s’inscrire dans un territoire à l’adresse d’un public choisi. Des rencontres avec des personnes impliquées dans ces processus seront organisées, artistes, encadrants, responsables politiques. Le but étant d’être au plus près de la réalité du terrain, et de nourrir de manière efficiente une réflexion globale sur les problématiques actuelles de l’action artistique.

Laurent Crovella & Jean-Yves Ruf

Chantier organisé en partenariat avec le Théâtre National de Strasbourg

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour jeudi 14 décembre 2017