backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Accueil - Chantiers 2016 - Faire théâtre de l’écriture romanesque de Duras ; ou l’égarement dans le réel
Théâtre
Inscription

Faire théâtre de l’écriture romanesque de Duras ; ou l’égarement dans le réel

1er au 13 février 2016 - 2 semaines / 70 h / 2 x 5 jours

CDN Besançon Franche-Comté - Chantier gratuit hors frais d'inscription

Chantier ouvert à 12 comédiens et metteurs en scène professionnels

Faire théâtre de l'écriture romanesque de Duras ; ou l'égarement dans le réel

Célie Pauthe
Metteur en scène, directrcie du CDN Besançon Franche-Comté

Célie Pauthe a travaillé comme assistante auprès de Ludovic Lagarde, de Jacques Nichet et de Stéphane Braunschweig. Formée aux études théâtrales à l’université Paris-III et à la mise en scène à l’unité nomade du CNSAD.
Artiste associée au Théâtre de la Colline depuis 2011, elle a mis en scène Le Long voyage du jour à la nuit d’Eugene O’Neill, Des Arbres à abattre d’après le roman de Thomas Bernhard en collaboration avec Claude Duparfait, Yukonstyle de Sarah Berthiaume présenté CDN en 2013 et Aglavaine et Sélysette de Maurice Maeterlinck, joué à Besançon en mars 2015.
Plus récemment, elle a créé La Bête dans la jungle suivie de La Maladie de la mort d’après Henry James, Marguerite Duras et James Lord et créera en 2016 Mon Maurice, un projet en collaboration avec Claude Duparfait.

Parallèlement à ses créations, elle mène un travail de pédagogie dans différentes écoles de théâtre françaises (Ensatt, Esad, Erac).

Denis Loubaton
Comédien, danseur et metteur en scène, pédagogue

Il a enseigné la Faculté des Arts d’Amiens durant quatre années et dirige de nombreux stages pour les comédiens professionnels à Paris mais aussi au Théâtre national de Toulouse, aux Centres dramatiques nationaux de Reims et de Besançon.
En tant que collaborateur artistique de Célie Pauthe depuis 2011, il a participé à la création de Yukonstyle de Sarah Berthiaume, Aglavaine et Sélysette ou encore La Bête dans la jungle.

Faire théâtre de l’écriture romanesque de Duras ; ou l’égarement dans le réel

Mettre en jeu et en espace l’écriture romanesque de Marguerite Duras est, plus encore que pour son théâtre, entrer dans sa scène intime : une scène qui est toujours celle de la mise à mort de l’amour*, mais aussi bien celle de l’attente : l’attente "de cela et seulement de cela, de l’amour". Écrit en 1987, Emily L. dépeint, avec cette impudeur caractéristique, l’étrange ménage qu’elle forme avec Yann Andréa. Cette Saison en enfer à Quillebeuf, avec ses hallucinations, l’abus d’alcool, les interminables virées le long de la Seine, laisse apparaitre soudain la vision foudroyante d’un autre couple dans un bar. Deux anglais, voyageurs insatiables, comme l’étaient les protagonistes du Marin de Gibraltar : un couple échoué là, ivre, défait et néanmoins sublime. Parce qu’il n’y a d’écriture que "poétiquement romanesque", Marguerite Duras hallucine la vie d’Emily L. D’autres figures, d’autres lieux - certains réels, d’autres rêvés - apparaissent, entremêlant le présent et le passé, transformant le bar de l’hôtel de la Marine en une chambre de visions et d’apparitions. Nous tenterons - ensemble - par les moyens du jeu, de l’espace et de l’improvisation, par la mobilisation et l’invention poétique de tous, de voyager au travers les strates de ce court roman, de déplier l’enchâssement envoutant des fictions qui le composent.

(*) on n’écrit jamais que "sur le corps mort de l’amour"

Célie Pauthe & Denis Loubaton

JPEG - 3.9 ko

Chantier organisé en partenariat avec le CDN Besançon Franche-Comté

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour mardi 20 juin 2017