backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Accueil - Chantiers 2016 - Rencontre : 3 jours avec Eugène Green
Cinéma
Inscription

Rencontre : 3 jours avec Eugène Green

19 - 20 et 21 février 2016 - 3 jours

Théâtre 145 / Grenoble / Région Rhône-Alpes

Chantier ouvert à tous, professionnels et amateurs

Rencontre : 3 jours avec Eugène Green

Eugène Green
Réalisateur, auteur, essayiste

Originaire des États-Unis, il émigre en France à la fin des années 1960 et fonde à la fin des années 1970 une compagnie de théâtre baroque, le " Théâtre de la Sapience ", avec laquelle il essaie de restituer sur scène la diction de l’époque baroque.
À la fin des années 1990, il se lance dans le cinéma avec un premier film, Toutes les nuits. Il continue au cinéma avec Le Monde vivant Le Pont des Arts sorti en 2004.
Il est également l’auteur de plusieurs romans La Reconstruction, La Bataille de Roncevaux, Un conte du Graal, La Communauté universelle et Les Atticistes paru chez Gallimard en 2012 ; et d’un essai intitulé Poétique du cinématographe dans lequel il justifie ses choix esthétiques.

En 2016, nous nous associons au Tricycle à Grenoble et au TGP à Saint-Denis pour proposer deux rencontres qui nous tiennent à cœur, deux intentions pour poursuivre la rêverie, pour partager émotions et expérimentations au contact d’artistes militants.

Qu’est-ce que le cinéma ?

Cette interrogation pourrait paraître naïve ou prétentieuse, dans la mesure où le cinématographe, qui existe depuis plus d’un siècle, a inspiré tant d’écrits théoriques, et surtout, a produit tant d’exemples pratiques. Mais quel rapport y a-t-il entre une superproduction du Bois de houx, en trois dimensions, reposant sur des « effets » numériques, et une œuvre, par exemple, d’Apichatpong ? On qualifie les deux de « cinéma », et on pourrait, dans certains cas, les voir sur le même écran, mais à part la distinction sémantique qui fait que le réalisateur thaïlandais réalise des « films », tandis que, dans leur idiome sonore, les Étatsunitiens appellent leurs contributions des « bougeants » (movies). Ceux-ci constituent une représentation virtuelle d’un monde qui n’existe nulle part, tandis que l’autre utilise des fragments réels du monde matériel pour faire voir une réalité cachée. Ainsi, les bougeants se caractérisent par l’absence de réalité, et les films par une présence réelle. Le but de ce bref chantier sera de permettre aux participants de mieux distinguer entre les différents types d’œuvres revendiquant l’appartenance au genre cinématographique, et de les juger en connaissance de cause. Il présentera aussi une réflexion sur le rôle de l’interprète, s’ouvrant à une alternative à la conception véhiculée par le Studio des acteurs.

Eugène Green

Chantier-rencontre organisé en partenariat avec le Tricycle

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour mardi 17 octobre 2017