backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Accueil - Chantiers 2014 - Les mots et les gestes
théâtre
Inscription

Les mots et les gestes

17 février au 7 mars 2014 - 3 semaines / 105 heures

Pavillon Mazar / Toulouse / Région Midi-Pyrénées

Chantier ouvert à 15 comédiens et danseurs professionnels

Les mots et les gestes

LILO BAUR

Comédienne et metteure en scène

Lilo Baur débute sa carrière à Londres au Royal National Theatre et dans la compagnie Complicite avec Simon McBurney. Elle a monté notamment Fish Love d’après Tchekhov (2008), Le Mariage de Gogol (2010).
Plus récemment, La Resurrezione de Haendel à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille, Le 6ème Continent, une collaboration avec Daniel Pennac aux Bouffes du Nord, Ariane et Barbe Bleue de Paul Dukas à l’Opéra de Dijon, La tête des autres de Marcel Aymé à la Comédie Française, spectacle pour lequel elle vient d’obtenir le Prix Beaumarchais. En 2013, elle met en scène Lakmé de Delibes à l’Opéra de Lausanne et à l’Opéra Comique.

Les mots et les gestes
© Sebastian Bolesch

CLAUDIA DE SERPA SOARES

Danseuse et chorégraphe

Après des études de danse au Portugal et en France, Claudia De Serpa Soares rejoint en 1999 le groupe de danse du Schaubunhe Theatre de Berlin sous la direction artistique de Sasha Waltz. Les années suivantes, elle travaille avec Luc Dunberry, Benoit Lachambre, Isabelle Shad et Junko Wada. En 2008, elle participe en tant qu’actrice dans Fish Love, une pièce de théâtre basée sur des nouvelles de Tchekov et dirigée par Lilo Baur à Lausanne et Paris. En 2011, elle l’assiste et chorégraphie Didon & Enée à l’Opéra de Dijon. En 2012, elle joue sous sa direction dans Le 6ème Continent.

Les mots et les gestes

Nous souhaiterions adapter à la scène des histoires courtes et des nouvelles de plusieurs écrivains russes (Gogol, Tchékhov, Zoshenko...). Il s’agit de textes qui se prêtent particulièrement au jeu notamment par leur tonalité surréelle ou absurde. Les histoires que nous avons choisies ont un point commun : l’inanimé s’y anime. En d’autres mots, tout a une âme : les chiens parlent, s’écrivent des lettres et savent lire. Le mobilier (armoires, chaises... ) a des opinions et les exprime... A partir d’improvisations, nous allons physiquement explorer le rythme et le comportement des animaux et nous intéresser de plus près aux objets afin de les transposer sur le « mode » de l’humain, de les traduire sur scène et dans le mouvement. Quels gestes sont universels et reconnaissables dans les différentes cultures ? Quel est le son, l’expression qui amène un personnage, le fait exister ? Ces histoires surréelles ouvrent d’autres espaces et permettent aux participants de faire appel à leur imagination et de stimuler leur propre univers. Nous allons travailler la fluidité, le changement constant d’un rôle à un autre. Tout peut être transposé, le comédien est en même temps décor et acteur. Il est tour à tour l’objet et celui qui l’utilise. Et d’ailleurs qui utilise qui ?

Nous nous demanderons également ce qui est essentiel à un texte en prose pour devenir théâtral. Par exemple, comment choisir le dialogue nécessaire à la narration ? Quels sont les éléments qui peuvent être remplacés par des gestes ou du jeu ? A-t-on besoin d’un narrateur pour la compré- hension de l’histoire ? Pour mettre en lumière le jeu ?
Le travail se fera par petits groupes afin d’avoir au final un éventail de variations possibles. A chaque fois, à l’aide de différents exercices notamment liés à l’utilisation du corps dans la danse, nous donnerons une âme à ceux qui, dit-on, n’en ont pas.

Lilo Baur & Claudia De Serpa Soares

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour jeudi 13 juillet 2017