backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Blog

Les derniers articles du blog

Accueil - Chantiers 2014 - La direction d’acteur - Diriger ou accompagner ?
théâtre
Inscription

La direction d’acteur - Diriger ou accompagner ?

17 au 28 février 2014 - 2 semaines / 70 heures

Théâtre national de Strasbourg / Région Alsace

Chantier ouvert à 15 comédiens et metteurs en scène professionnels

La direction d'acteur - Diriger ou accompagner ?
©Benjamin Chelly

JEAN-YVES RUF

Comédien, metteur en scène

Après une formation littéraire et musicale, Jean-Yves Ruf intègre en 1993 l’Ecole nationale supérieure du TNS puis l’Unité nomade de formation à la mise en scène (2000), lui permettant notamment de travailler avec Krystian Lupa et Claude Régy. Parmi ses récentes mises en scène, on peut noter Elena de Cavalli (Festival d’Aix-en-Provence), Don Giovanni de Mozart (Opéra de Dijon), Lettre au père de Kafka (Vidy Lausanne, Théâtre des Bouffes du Nord), La panne de Dürrenmatt (Vidy-Lausanne), Hughie d’Eugène O’Neil. Il mettra en scène prochainement Idomeneo de Mozart, Les trois soeurs de Tchekhov et Jachère (écriture collective). De janvier 2007 à décembre 2010, il dirige la Manufacture – Haute école de théâtre de Suisse romande à Lausanne.

La direction d’acteur - Diriger ou accompagner ?

La mise en scène est un art complexe qui pose de nombreuses questions quant à sa transmission. Notamment la direction d’acteur, qui ne peut se résumer à une suite de règles, de principes ou de lois, mais s’apparente plutôt à des processus vivants, liés le plus souvent à la nature d’une recherche. Il est d’usage d’appeler cela « la direction d’acteur », mais s’agit-il vraiment de diriger ? Où cela se situe, quelle est la part de la pensée organisée, rationnelle, analytique, celle de notre intuition, notre capacité à suivre un fil plus ténu, profond, inconscient ?
Il ne s’agira donc pas durant cet atelier de transmettre une méthode qui serait fiable et utile à tous, mais de permettre à chacun d’avancer dans son propre questionnement, sa propre démarche. Nous évoquerons les rapports entre le corps de l’acteur et le corps de la langue, entre le souffle et la pensée, entre l’écoute et l’espace, le sens et la sensation. Nous aborderons aussi la question de la connexion du corps et de la voix, les notions d’écoute, d’adresse, de présence.
Ce chantier s’adresse à des metteurs en scène, mais aussi à tous ceux, comédiens, scénographes, régisseurs... qui ont besoin ou envie de se poser la question de la direction d’acteur. Frédéric Meyer de Stadelhofen, formateur vocal, nous rejoindra pendant quelques jours. Pour ne pas rester au stade théorique, nous inviterons des comédiennes et comédiens professionnels à se prêter à nos expériences. Nous partagerons ensemble une recherche, expérimenterons des processus, créerons du hasard pour provoquer de l’intuition, chercherons l’endroit où les lignes de force du texte s’entendent et s’ouvrent à la perception.

Jean-Yves Ruf

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour jeudi 14 décembre 2017