backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Accueil - Chantiers 2014 - Jugez sur pièces
Théâtre
Inscription

Jugez sur pièces

20 au 31 octobre - 2 semaines / 70 heures

CDN de Besançon Franche-Comté

Chantier ouvert à 15 comédiens professionnels

Jugez sur pièces
© Hervé Leteneur

JACQUES BONNAFFÉ
Comédien, metteur en scène

Comédien à part entière, engagé par ses choix au cinéma et sa relation aux auteurs, ou dans son parcours avec les metteurs en scène du théâtre public. Il étend sa pratique artistique à des domaines variés, lectures ou concerts parlés, mise en scène, enregistrements mémorables, performances ou banquets littéraires, accordant à la poésie vivante, qu’elle soit dialectale ou savante, une part privilégiée. Inlassable VRPoL (Voyageur Représentant de Poésie ou Lectures), les tournées bercent son temps à travers toutes les régions et dans toutes les salles.

Jugez sur pièces

Les écritures de théâtre nous semblent de plus en plus désireuses d’une lecture partagée et d’un usage à bras le corps. Impatientes d’une expérimentation rapide. Quitte à en rester au stade d’esquisses scéniques, elles veulent au moins se faire entendre, les pièces ! Leurs auteurs se crèvent à surprendre, se mettent au diapason du monde, fouillant les modes de construction ou s’adaptant aux jeux de l’hyper communication, alors qu’ils peuvent passer des années avant d’espérer. De ce côté la mission publique du théâtre de création semble en veilleuse, la mise en scène des classiques, plus ou moins récents est devenue l’activité consentie. Nous devons agir ou faire du bruit, effrayer la régularité de l’institution comme toujours en France. Envahir et monter.
La proposition du chantier serait de constituer une bande entreprenante, afin de s’essayer sur plusieurs pièces nouvelles. Des bonnes et d’autres moins, s’obliger à ouvrir. Repérer les thématiques. S’informer ainsi des formes de l’écriture actuelle ici et ailleurs. Inventer ensemble les modes de présentation rapide, relever les techniques et les écarts possibles. S’attarder sur le jeu, la langue puisque c’est mon registre de transmission, comédien harangueur ou baragouineur, mordu de poésie. Mais l’atelier s’en tient aux pièces écrites, au théâtre.
Il y a une envie turbulente au projet. Elle consiste à réclamer une place effective dans l’institution. Le chantier devra se donner pour objectif de rêver des formules d’invasion, de les rédiger, d’imaginer des propositions publiques adéquates, en s’exonérant des formules mixtes. Il doit parler économie aussi, et s’imposer des rencontres avec ceux qui connaissent ces questions, et ceux qui décident. Au sortir, établir ensemble une charte de la création rapide.
Quelle est la demande : susciter l’envie d’entendre des pièces nouvelles, et exiger que le temps consacré à cela dans les scènes théâtrales ne soit pas minimisé ou écrasé par la production courante. Imaginer consacrer des journées ouvertes de l’écriture, journées complètes et vraiment destinées à l’accueil du public, en dehors des programmes conventionnels. Des week-ends de la création, des festivals d’écriture, on appellera ça comme on veut.
Nomades donc par cette insistance à réclamer du mouvements et des lieux, des circonstances nouvelles pour nos manifestations futures. En chantier oui, nous devons interroger ce terme jusqu’à l’épiderme, le notre et le sien, une attitude de recherche qui se revendique d’un contact manuel, et du partage de l’ouvrage en cours.

Jacques Bonnaffé

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour mardi 20 juin 2017