backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Accueil - Chantiers 2014 - Bonne soirée - Avant la formation
Théâtre
Inscription

Bonne soirée - Avant la formation

2 au 27 juin 2014 - 4 semaines / 140 heures

Paris / Région Ile-de-France

Chantier ouvert à 15 comédiens, danseurs professionnels

Bonne soirée - Avant la formation
© Kraemer

NOËLLE RENAUDE
Dramaturge

Noëlle Renaude a aujourd’hui une vingtaine de pièces à son actif, la plupart traduites en plusieurs langues et jouées ou éditées à l’étranger.
Œuvre protéiforme, en régénération permanente, ses textes explorent la scène tout en la provoquant.
En France, des metteurs en scène tels que Robert Cantarella, Michel Didym, François Rancillac, Frédéric Fisbach, Philippe Calvario, Frédéric Maragnani, ainsi que l’artiste plasticien Thierry Fournier, ont monté ses textes.

Bonne soirée - Avant la formation
© Kraemer

NICOLAS MAURY
Comédien

Nicolas Maury a suivi une formation au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Au théâtre, il a joué sous la direction de Robert Cantarella, Philippe Minyana, Frédéric Fisbach... au cinéma, sous la direction de Nicolas Klotz, Noëmie Lvosky, Philippe Garel ou encore Patrice Chereau.
Il est le binôme de Noëlle Renaude depuis 2009, dans La promenade, De tant en temps, Fouilles (joués à Théâtre Ouvert).

Bonne soirée
Avant la formation

Depuis 2009, nous travaillons ensemble, Nicolas Maury et moi, en binôme, à la représentation de textes destinés ou non à la scène. Trois aventures ont déjà été menées : La promenade, De tant en temps, et Fouilles (L’Enquête + Accidents).
Notre projet de chantier, c’est de questionner nos expériences avec un groupe d’acteurs et de danseurs, celles que nous avons traversées chacun de son côté, grâce à sa pratique et à ses questionnements, avant notre rencontre bien entendu, mais aussi celles que nous avons accumulées et approfondies depuis l’invention de notre histoire scénique mutuelle.
Nous envisageons de prendre une masse de romans que j’ai écrits entre 1988 et 1997, pour la revue Bonne soirée, sous divers pseudonymes. Le genre se partageant entre policiers et sentimentaux. Avec un groupe d’acteurs et danseurs, nous souhaitons, pendant quatre semaines, mener de front un travail axé sur cette question essentielle : sur quelles bases, oubliées ou manquées, l’acteur peut-il, doit-il revenir, afin de bâtir un nouveau rapport au jeu : le simple fait de lire, par exemple, ne devant pas être considéré comme une étape de travail mais un aboutissement, un geste fondamental et suffisant, une véritable prise de plateau.
Il est pour nous souhaitable de revenir en quelque sorte à une formation d’avant la formation.
De cibler en gros les défauts et les qualités de la ou des formations individuelles, sans pour autant les corriger ou les annuler. Une manière de donner à l’acteur les moyens d’agir en connaissance de cause. L’acteur de théâtre ne peut pas être à côté de l’engagement esthétique. Tout comme il doit se sentir essentiel à la construction de l’objet théâtral.
Nous proposons à ce groupe de travail de revisiter les outils dont chacun dispose et de tenter, pendant la durée du chantier, à partir de cette masse de romans « alimentaires », de monter, comme on le ferait pour une création, un objet théâtral fini. Que la formation seule ne reste pas en chantier, mais trouve concrètement une perspective scénique, collective, pleine et entière.
Cela demande à chacun des acteurs et danseurs qui s’engageront sur ce chantier beaucoup de joie, de conviction, de force d’engagement, et une forte volonté de travail.

Noëlle Renaude

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour vendredi 21 avril 2017