backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Accueil - Chantiers 2013 - Entre langue et métrique, s’approprier l’alexandrin
Théâtre
Inscription

Entre langue et métrique, s’approprier l’alexandrin

Fin janvier 2013 - 1 semaine / 35 heures

Les Tréteaux de France / Pantin / Région Ile-de-France

Chantier ouvert à 15 comédiens professionnels

Entre langue et métrique, s'approprier l'alexandrin
Robin Renucci

Robin RENUCCI

Comédien, metteur en scène, réalisateur
Robin Renucci a été élève à l’Atelier-École Charles Dullin de 1975 à 1977, puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dans les classes de Jean-Paul Roussillon, Pierre Debauche, Marcel Bluwal et Antoine Vitez.
Sa carrière l’a conduit à jouer dans de nombreux téléfilms, films et pièces de théâtre. Récemment il a joué Oncle Vania d’Anton Tchekhov et Désiré de Sacha Guitry deux spectacles mis en scène par Serge Lipszyc.
Fondateur et président de l’ARIA en Corse, il organise, depuis 1998, les Rencontres Internationales Artistiques.
Directeur des Tréteaux de France depuis juillet 2011, il développe dans ce cadre un partenariat avec le Théâtre National Populaire (TNP Villeurbanne) et joue Don Salluste dans Ruy Blas de Victor Hugo en tournée en 2012/2013 (mise en scène de Christian Schiaretti).

Entre langue et métrique, s'approprier l'alexandrin
Anne Levy

Anne LÉVY

Comédienne
Anne Lévy s’est formée au Conserva- toire National Supérieur d’Art Dramatique ; élève de Michel Bernardy, elle est titulaire du Diplôme d’Etat d’Enseignement du théâtre. Comme interprète, elle a joué notamment sous la direction de Pierre Pradinas, Jean-Claude Penchenat, Laurent Pelly, Agathe Alexis, André Barsacq, Marie-Noëlle Rio... Elle alterne avec bonheur répertoire classique, écritures contemporaines et théâtre musical. Son dernier solo, joué et chanté, Phèdre Dalida (une si longue nuit) d’Ivan Romeuf a été programmé au Théâtre de l’Ouest Parisien en mai 2012, dans le cadre du festival Seules... en scène.

Sentir et s’approprier l’unité poétique de l’alexandrin.
Percevoir la valeur sensuelle et sensorielle de chaque syllabe dans l’équilibre du vers. Jouer avec la poétique du nombre et la découverte du rythme. Trouver les multiples pulsations corporelles possibles pour dire un texte en vers. À partir de l’enseignement de Michel Bernardy, nous aborderons les grands axes du lan- gage : la syntaxe, la métrique, la phonétique, le symbolique. « Ce que nous apprend Michel Bernardy, c’est à déchiffrer l’œuvre poétique à la manière d’une partition musicale, comme si le sens n’était qu’un effet, et que du son, du rythme, de la matière même de la langue naissait la pensée. » (*)
Robin Renucci
(*) préface de Le jeu verbal ou traité de diction française à l’usage de l’honnête homme, éditions de l’Aube.

Chantier proposé en collaboration
avec l’Hexagone Scène nationale de Meylan

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour vendredi 21 avril 2017